Clinique d’Orthophonie Québec

 

OQ-Header

Nom du commerce :  Clinique d’Orthophonie Québec
Responsable :  Mélanie Bernier M.Sc.S.
Adresse :  1045, Chemin Sainte-foy
Ville :  Québec
Province :  Québec, Canada
Code postal :  G1S 2L8
Type de commerce :  Soins de santé et détente
Téléphone :  (418) 977-6193
Courriel : info@orthophoniequebec.com
Site WEB :  http://www.orthophoniequebec.com/
Facebook :  https://www.facebook.com/orthophoniequebec/?fref=ts

Heures d’ouverture

Jours Heures
Lundi  9h00 à 18h00
Mardi  9h00 à 18h00
Mercredi  9h00 à 18h00
Jeudi  9h00 à 18h00
Vendredi  9h00 à 17h00
Samedi  Fermé
Dimanche  Fermé
  • Sur rendez-vous seulement

La clinique

Fondée en décembre 2007, la Clinique d’Orthophonie Québec est une clinique privée située en plein cœur de la Ville de Québec. Elle dispense des services innovateurs, personnalisés et d’une grande qualité professionnelle dans le domaine de l’orthophonie. Au fil des ans, nous nous sommes forgés une solide réputation de par l’expérience et l’expertise acquises. Le profil d’expériences professionnelles des orthophonistes qui y œuvrent englobe une variété de problématiques.

La clinique offre un environnement de confiance et de respect pour chaque individu afin d’assurer une qualité de service unique. Notre plus grande satisfaction consiste à améliorer les habiletés de communication orales et langagières grâce à nos services, connaissances et compétences mises au profit de nos clients.

Les membres de notre équipe s’engagent à vous offrir :

– Une évaluation personnalisée
– Des interventions dynamiques et professionnelles qui s’appuient sur le rythme d’apprentissage et les intérêts de la personne.
– Un environnement d’apprentissage calme et propice au traitement des difficultés
– Un plan d’intervention réaliste et adapté


 Produits et services


Notre équipe qualifiée d’orthophonistes examine, évalue et traite diverses problématiques au niveau du langage, de la parole, de la voix et de la déglutition.

Troubles de la communication traités

ortho

 

Bégaiement et troubles de la fluidité

Le bégaiement est un problème de « mécanique de la parole », un problème de coordination motrice. Par conséquent, les personnes qui bégaient sont sensibles au stress, à la fatigue, aux émotions et à l’excitation. L’orthophoniste agit comme un guide auprès de l’enfant ou de l’adulte qui apprend à reprogrammer la production de sa parole de façon plus souple. Il donne aussi aux personnes de l’entourage des outils pour faciliter les interactions communicatives. (OOAQ, 1998)

Déglutition atypique  (Trouble orofacial myofonctionnel ou TOM)

Le bébé et le jeune enfant avalent en poussant la langue vers l’avant, au niveau des incisives supérieures ou inférieures. Vers l’âge de 6-7 ans, la plupart des enfants modifient leur déglutition en exerçant une pression postérieure avec le dos de la langue au niveau du palais pour pouvoir ainsi déplacer le bolus (contenu de ce qu’on mange) vers la gorge. Lorsque l’enfant ne modifie pas seul son patron de déglutition, on parle de déglutition atypique, déglutition infantile, ou tongue thrust. Tous ces termes réfèrent à une déglutition immature souvent accompagnée d’une certaine immaturité musculaire orofaciale. L’enfant continue alors à avaler de la même façon que lorsqu’il était bébé. Puisque chaque déglutition peut entraîner une pression de 2 kg sur les dents, la déglutition atypique peut entraîner des problèmes articulatoires, de dentition et/ou d’occlusion. (Marcotte & Ansaldo)

Dyspraxie verbale

Trouble du mouvement pour produire la parole.  L’enfant atteint de dyspraxie ne sait pas toujours comment placer sa bouche pour parler ou faire d’autres gestes oraux tels que contrôler sa salive, souffler, mastiquer, boire ou se moucher. Pour l’enfant dyspraxique, plus les mots sont longs, plus il y a de mouvements à faire et plus il y a de transformations de sons. Souvent, les erreurs sont inconstantes.

Troubles de la voix 

Les symptômes peuvent être constants ou intermittents et se manifester de diverses façons: voix rauque, éteinte, qui s’affaiblit à l’usage, sensation de douleur, brûlure ou serrement dans la gorge lors de la parole, besoin fréquent de se racler la gorge. Parmi les causes les plus fréquentes: un effort trop important des muscles vocaux (cordes vocales) pour parler ou une lésion ou une inflammation des cordes vocales. L’oto-rhino-laryngologiste (ORL) est le médecin spécialiste à consulter. Le rôle de l’orthophoniste, quant à lui, est d’enseigner des techniques en vue d’améliorer ou de faire disparaitre les symptômes présents et d’offrir des conseils d’hygiène vocale dans un cadre préventif. (OOAQ, 1998)

Problèmes  d’articulation

L’articulation se rapporte à des mouvements des articulateurs – langue, palais mou, mâchoires, dents, lèvres. Les problèmes avec n’importe lequel de ces mouvements conduisent à un désordre articulaire pouvant affecter l’intelligibilité à différents degrés.  (SCIPS)

Retards/Troubles de langage

Le retard de langage touche un bon nombre d’enfants de 2 à 5 ans. Le taux de prévalence des problèmes de langage rapporté dans la littérature varie selon l’âge des sujets et les types de problèmes considérés. Si le problème persiste au-delà de l’âge de 5 ans, il pourrait s’agir plutôt d’un trouble que d’un retard. Le trouble se caractérise par des déficits linguistiques persistants et plus sévères (l’enfant sourd, déficient intellectuel, dysphasique, autiste), alors que le retard est récupéré au seuil de l’âge scolaire. Le retard se manifeste par un ralentissement de l’apprentissage du vocabulaire, de la structure de la phrase et de la prononciation des mots nouveaux ou complexes.

Le retard de langage est relié à diverses causes, soit des otites prolongées qui occasionnent des baisses temporaires de l’audition, au manque d’occasions appropriées de pratiquer la communication (maladies graves, isolement, etc.), à l’exposition mal gérée à plusieurs langues, à des prédispositions héréditaires. (OOAQ, 1998)

Troubles d’apprentissage

Les troubles d’apprentissage touchent environ 10% de la population ou près de 700 000 Québécois. En milieu scolaire, 2 ou 3 enfants par classe auraient un trouble d’apprentissage. Ce trouble persiste à l’âge adulte. Bien sûr, les manifestations, le degré de sévérité et l’évolution varient beaucoup. Il s’agit toujours cependant d’un dysfonctionnement du système nerveux central chez une personne d’intelligence moyenne ou supérieure. (OOAQ, 1998)

 


Localisation

 

Les commentaires sont fermés