À propos du quartier Saint-Sacrement

Situé à l’extrémité ouest de l’arrondissement « La Cité-Limoilou », le quartier Saint-Sacrement couvre 1,5 kilomètres carrés. Sa population en 2001 était de 7 891 habitants Il s’étend jusqu’à l’avenue Belvédère, à l’est; jusqu’aux limites de l’arrondissement Sainte-Foy-Sillery,  à l’ouest et jusqu’au boulevard René-Lévesque, au sud.  Saint-Sacrement est bordé par la falaise au nord. « Dès le début du Régime français, le territoire des quartiers Montcalm et Saint-Sacrement est une banlieue de la ville. Au 19e siècle, il forme la municipalité de la paroisse de Notre-Dame-de-Québec-banlieue qui deviendra Ville-Montcalm en 1908. Ville-Montcalm devient un quartier de Québec le 22 novembre 1913 sous le vocable de quartier Belvédère. Celui-ci reprend le nom de Montcalm en 1916 avant d’être divisé en deux quartiers distincts en 1988 : Montcalm et Saint-Sacrement.

D’abord agricole, le territoire de Montcalm et Saint-Sacrement se transforme au cours du 19e siècle en grands domaines de villégiature pour la bourgeoisie anglaise fuyant la ville et les épidémies de choléra.

Les villas qui entourent Québec d’une véritable couronne de jardins le long de la falaise deviennent rapidement des habitations permanentes, propriétés des Britanniques enrichis.

Apparaît ensuite une fonction institutionnelle avec l’établissement de plusieurs communautés religieuses. La poussée urbaine suit de près et transforme bientôt le territoire en banlieue résidentielle.

La Montcalm Land est l’une des compagnies immobilières qui à partir de 1909 y offrent des lots à bâtir. Il faudra cependant attendre jusqu’aux années 1940 pour que Saint-Sacrement connaisse un développement urbain intensif qui changera son visage.

Quartier résidentiel aux belles maisons typiques de l’après-guerre, aux grands parterres bien aménagés et aux majestueuses rangées d’arbres, Saint-Sacrement compte également un grand nombre d’institutions qui occupent de vastes terrains au coeur du quartier : collège Saint-Charles-Garnier, cégep François-Xavier-Garneau, hôpital Jeffery-Hale, pavillon Saint-Sacrement du CHUQ…

Bien que la nomenclature des rues du quartier Saint-Sacrement ne respecte pas de thème précis, on remarque que quelques-unes d’entre elles ont rapport avec l’histoire de son territoire Holland, Eymard et du Père-Pelletier, rue Marie-Rollet, etc. » (1)

(1) Extrait : Toponymes actuels / Ville de Québec / www.ville.quebec.qc.ca +>>> 

Les commentaires sont fermés